Memories of Murder

My eyes can’t be fooled. One look, and I know.

Résumé :

Le deuxième film en tant que réalisateur de Bong Joon-ho est un film policier inspiré d’une histoire vraie. Cette histoire est celle du tout premier tueur en série de Corée qui a sévi de 1986 à 1991. Ce dernier viola et tua dix femmes dans un rayon de deux kilomètres. Sa victime la plus âgée avait 71 ans tandis que la plus jeune en avait 13. Pour ce long-métrage, Bong est co-scénariste avec Shim Sung-bon et ils ont adapté la pièce de théâtre de Kim Kwang-rim.

La distribution du film est composée de Song Kang-ho (un habitué des films de Bong Joon-ho) mais aussi de Kim Sang-kyeong, Kim Loi-ha, Song Jae-ho, Go Seo-hee, Park No-shik. Le tournage a pris place sur les lieux même des événements, il a fallu plus d’une année de recherche, de visite et d’entretien pour trouver ces lieux.

Les critiques ont adoré Memories of Murder, ils saluent sa photographie, sa musique, son montage, la réalisation et l’écriture de Bong et certains le considère comme l’un des meilleurs films jamais faits. Quentin Tarantino est également fan du film, il le classe dans ses 20 films préférés depuis 1992 (avec The Host autre film de Bong). Le long-métrage est un énorme succès en Corée du Sud avec plus de 5 millions d’entrées totalisé, ce qui est aussi quasiment son nombre total d’entrées dans le monde . Justement, dans le reste du monde il est assez mal distribué. En France, il sortira un an plus tard et cumulera 67 mille entrées et aux États-Unis, il obtiendra seulement 2 mille entrées.

Mon avis :

Que dire de Memories of Murder ? Ou plutôt, que dire de mal sur Memories of Murder ? Clairement rien, Bong Joon-ho nous offre une nouvelle fois une œuvre en tout point parfaite. Ce n’était que son deuxième film et il avait déjà une telle maîtrise ! Bong et Kim Hyeong-gyu nous offrent une mise en scène sublime, nous n’avons pas de plan grandiose, mais cela n’empêche pas le film d’être magnifique. Je trouve tout cela sobre, mais diablement efficace, très réaliste. Rien que la pluie qui tombe fait son effet et les teintes grisâtre rend l’histoire encore plus "sombre" et triste. Justement, l’histoire proposée par le réalisateur et Shim Sung-bo est tout aussi parfaite, au-delà de l’histoire, c’est l’écriture globale qui est une grande réussite. L’enquête est passionnante du début à la fin, au point de chercher les réponses avec les personnages. Personnages qui sont également très bien écrits, ils évoluent au fil du film et ils arrivent à en rendre certains sympathiques grâce à des dialogues ou à des scènes cocasses. Sur ce dernier point, même si le ton du film ne s’y prête pas, Bong arrivent quand même à faire en sorte que cela passe tout seul sans casser le ton sérieux du film. C’est une très bonne idée je trouve.

Une autre grande force de ce film et la composition musicale de Tarō Iwashiro. Cette dernière colle parfaitement au ton et à l’histoire du film. Elle a un style souvent pesant et triste qui est très efficace. Les acteurs et actrices de cette œuvre font tous du très bon boulot, il n’y a rien à redire. Nous avons l’acteur habituel du réalisateur, Song Kang-ho, qui est parfait dans son rôle, mais j’ai également beaucoup aimé Song Jae-ho qui joue le supérieur des inspecteurs, calme et posé, mais qui ne faut pas énerver pour autant. J’ai aussi beaucoup aimé Kim Sang-kyeong en inspecteur charismatique qui vient apporter son aide sur l’enquête. J’ai parlé des nombreuses qualités du film, mais la principale pour moi est son ambiance, c’est vraiment la plus grande réussite du long-métrage. Cela est réussi grâce à l’ensemble des éléments du film, la réalisation, l’écriture, la musique, les personnages, le jeu des acteurs, etc. Tout cela contribue à ce qui fait de Memories of Murder une grande réussite.

Voilà pour mon avis dithyrambique sur le deuxième film de Bong Joon-ho. Je trouve qu’il est vraiment difficile de prendre à défaut ce film et je dirais même qu’il est difficile de prendre à défaut Bong Joon-ho tout court. À chaque film, il nous surprend, il débarque avec une nouvelle idée et très souvent, il réussit ce qu’il entreprend et il dépasse même les attentes. Clairement, ce réalisateur est l’un des plus grands noms du cinéma au monde, sans hésiter. Memories of Murder en est encore la preuve et je vous conseille grandement de le regarder, c’est une très grande œuvre. Petit conseil bonus, éviter la VF si vous pouvez, cette dernière passe plus pour une caricature et elle décrédibilise les personnages du film avec des voix et des intonations à côté de la plaque. Je ne suis pas contre les VF habituellement, mais ici, c’était vraiment insupportable.

(Rédigé le 15/09/2020)

Notes :

  • Réalisation : 5/5
  • Casting : 5/5
  • Son : 5/5
  • Scénario : 5/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Le travail toujours parfait de Bong Joon-ho
L’ambiance générale
La mise en scène sobre et efficace
L’enquête passionnante

Note finale

Note finale du film : 5/5