Mission Impossible : Rogue Nation

I can neither confirm nor deny details of any operation without the Secretary's approval.

Résumé :

Fort du succès retrouvé avec Mission Impossible : Protocole Fantôme, Paramount Pictures annonce une suite avec cette fois, Christopher McQuarrie à la réalisation. Côté scénario, c’est Drew Pearce qui en était en charge avant d’être remplacé par Will Staples qui sera lui-même remplacé par McQuarrie. Ce dernier sera finalement crédité en tant que réalisateur et scénariste sur le projet.

Côté distribution la majorité des acteurs sont de retour, ce qui est assez rare dans cette saga. En effet, Tom Cruise, Ving Rhames, Simon Pegg et Jeremy Renner sont bel et bien de retour. Parmi les nouveaux venus, nous avons : Rebecca Ferguson pour le nouveau rôle féminin (je n’en dis pas plus pour éviter les spoils), Alec Baldwin en directeur de la CIA et Sean Harris en méchant. Le tournage débute en août 2014 et se termine en mars 2015. Ce dernier a eu lieu à Vienne, Londres, Marrakech, Rabat et Casablanca.

Le film est très bien accueilli par la presse américaine et française qui salue, le divertissement proposé et le casting. En salle, Rogue Nation a très bien marché même s’il n’a pas dépassé l’opus qui l’a précédé. Pour un budget de 150 millions de dollars, il en a tout de même rapporté 682 millions dans le monde. La Paramount développait déjà une suite avant la sortie du film d’aujourd’hui, avec la même équipe de production et toujours avec McQuarrie à l’écriture et à la réalisation.

Mon avis :

Nous voilà arrivés au cinquième volet de la saga Mission Impossible. Ce cinquième épisode est dans la droite lignée du précédent, ce qui est pour moi un très bon point. En voyant ce film, on se rend compte qu’ils ont trouvé leur formule gagnante et ils démarrent même un arc scénaristique qui se poursuivra dans le suivant. Cela est pour moi un point fort pour ce film, car les Mission Impossible brillent rarement pour leurs scénarios, mais ici, ils tentent enfin quelque chose de différent et ça marche. Rogue Nation nous offre aussi la meilleure scène d’introduction de la saga à ce jour ! Déjà, nous avons la fameuse cascade de Tom Cruise, nous avons aussi de l’humour, de la tension qui monte crescendo et la musique habituelle qui fait toujours plaisir à entendre, mais encore plus ici. En parlant du thème principal, j’en profite pour parler de la scène finale qui est tout autant jouissive à regarder, pour sa musique bien sûr, mais aussi pour son dénouement qui est d’une immense satisfaction. Il y a une qualité que j’ai rarement soulignée dans mes avis précédents, mais je vais essayer de le faire ici. Cette saga nous fait beaucoup voyager. Comme pour le précédent, nous voyons énormément de décors différents et ça fait toujours plaisir. J’aime quand les films d’action (et les films catastrophe) américains ne se regardent pas le nombril sans arrêt, c’est l’un des soucis que j’ai souvent avec ses genres et ici, ils arrivent à éviter ce défaut.

Je tiens à signaler que nous avons une avancée positive dans la saga concernant la représentation des femmes. Ils nous offrent enfin un personnage féminin important dans l’histoire du film ! Ici, Rebbeca Ferguson n’est pas là pour faire de la figuration, bien au contraire, elle a son parcours, son histoire, prend part tout le temps à l’action et sauve souvent la mise. Cela fait plaisir de voir le progrès effectuer depuis le deuxième volet. Comme souvent avec MI, l’action est toujours réussie, dans ce film nous avons le droit à deux prouesses de Cruise, avec un avion (qui est la plus connue de la saga maintenant) et une autre sous l’eau qui n’est pas autant impressionnante, mais qui force tout de même le respect. Les courses-poursuites du film sont également réussies même si j’ai quelques réserves sur un point. J’ai l’impression que certaines scènes d’action, on était tourné pour la 3D, car on nous propose souvent des plans à la première personne ce qui m’a souvent fait sortir de l’action malheureusement. On pourrait ajouter à ça des effets numériques parfois visibles, même si ce n’est pas flagrant non plus.

Voilà pour mon avis sur Rogue Nation, j’aime toujours ce film, il est l’un des meilleurs de la saga et comme pour le précédent, le rythme est parfait, on ne s’ennuie pas une seconde. Le "marathon" Mission Impossible approche à sa fin, dernière étape, Fallout. Sera-t-il à la hauteur de ses deux prédécesseurs ? Nous verrons cela très vite.

(Rédigé le 23/06/2020)

Notes :

  • Réalisation : 4/5
  • Casting : 3/5
  • Son : 4/5
  • Scénario : 4/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Les scènes d'introduction et de fin jouissives Des plans qui nous font sortir de l’action
Enfin un personnage féminin central Quelques effets numériques voyants
La mise en place d’un arc scénaristique
Les paysages encore très variés

Note finale

Note finale du film : 4/5