Mission Impossible : Protocole Fantôme

Next time, I get to seduce the rich guy.

Résumé :

C’est un fait, Paramount Pictures a était déçu des résultats financiers de Mission Impossible III, cependant les critiques ont été bien meilleurs que le deuxième volet, ce qui pousse le studio à retenter l’aventure. En août 2009, deux scénaristes sont embauchés, Josh Appelbaum et André Nemec. Le réalisateur précédent, J. J. Abrams, était pressenti pour reprendre la caméra, mais à cause d’autres engagements, il dut décliner. Il sera tout de même de retour en tant que producteur. C’est en mars 2010 que Brad Bird est choisi pour la réalisation et ce sera son premier film non-animé. D’ailleurs, le futur réalisateur des deux prochains volets (Christopher McQuarrie) à travailler sur le scénario de ce film, sans être crédité. En effet, ce dernier a apporté son aide sur l’écriture pendant le tournage pour rendre l'histoire moins compliquée. Pour ce quatrième volet, le studio envisagé de retirer la marque "Mission : Impossible" du titre, ce qui fut abandonné, mais une autre idée est restée, celle de retirer la numérotation.

Quelques acteurs sont de retour, les deux principaux parmi eux sont Tom Cruise (évidemment) et Simon Pegg. Chez les petits nouveaux habituels, nous retrouvons Paula Patton et Jeremy Renner qui était là aussi pour pallier un éventuel départ de Cruise. Le tournage démarra en octobre 2010 et se termina en mars 2011. Les caméras ont été posées à Dubaï, Budapest, Vancouver, Prague, Chennai, Mumbai, Moscou et Bangalore. C'est également le premier Mission Impossible à être filmé partiellement avec des caméras IMAX.

Le film est majoritairement bien accueilli par la critique qui salue souvent l’action, les décors et le casting. Le public est également au rendez-vous, pour un budget de 145 millions de dollars, il en a rapporté 694 millions. Avec cette somme récoltée, Ghost Protocol était l’épisode le plus rentable de la saga jusqu'à ce qu'il soit dépassé par Mission : Impossible - Fallout, le dernier volet en date.

Mon avis :

Enfin, nous entrons dans mes Mission Impossible préférés ! Déjà avec cette première phrase, pas de surprise, vous savez que j’ai aimé ce film. Quel retour pour cette franchise, après un bon premier film qui avait surpris les gens, un deuxième qui les a refroidis et un troisième qui essayer de les reconquérir, nous en avons un quatrième qui entre dans une autre ère. Pour moi, Ghost Protocol est le Mission Impossible le plus abouti de la saga pour le moment. Que ce soit dans l’action, l’humour, les gadgets, les situations, les personnages et les décors. On dirait qu’ils ont osé plus de choses après un troisième film timide, ils ont lâché les brides et ça fait plaisir à voir. Ici, Brad Bird nous propose le volet le plus gourmand en matière de scènes dantesques. Déjà, il nous offre le retour de la fameuse cascade spectaculaire réalisée par Cruise lui-même (la tour en verre), l’explosion d’un monument, des courses-poursuites et bien d’autres choses. Qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir un film d’action aussi généreux. Tout cela est très bien, mais pour moi, la grande force de ce long-métrage, c’est son rythme effréné. Le film part à cent à l’heure dès le début et ça fait plaisir après les deux premières suites qui prenaient trop leurs temps à se lancer. On a quand même quelques scènes pour respirer en 2 heures de film, mais elle n’entache jamais le rythme.

Gros coup de projecteur également sur le retour de l’ambiance Mission Impossible qui s’était perdu aussi en chemin. Le retour des petites touches d’humour (certes, plus présente que dans le premier), des gadgets à foison, de l’infiltration et bien sûr, des plans alambiqués qui font la sève de cette saga. Tout cela fait sonner ce quatrième film comme un retour aux sources et c’est génial. Sur une note moins positive, on peut noter un méchant qui est moins marquant que dans le film précédent. Déjà nous le voyons moins, et surtout l’acteur n’impose pas autant que feu Philip Seymour Hoffman, qui avec son calme en imposé pas mal, ici, ce n’est pas le cas malheureusement. Ensuite, on remarque également que l’histoire est assez réchauffée et l’on sent que l’accent du film était plus porté sur les scènes d’action et les plans dingues. Personnellement, ça me va, si tout tient la route, que l’on n’est pas perdu et que l’on profite du spectacle, c’est une réussite. On n’a pas toujours besoin d’un scénario hyper compliqué pour que les films soient intéressants.

Voilà pour mon avis sur cette quatrième aventure de Tom Cruise et sa bande. Un nouvel épisode qui est pour le moment mon préféré et ses toujours un plaisir de le revoir. Est-ce que Ghost Protocol est parfait ? Non, c’est sûr, mais il remplit parfaitement son rôle, celui d’être un divertissement. L’autre question est : est-ce que l’un des deux films suivants va remplacer celui-ci dans mon top personnel ? Nous verrons bien, mais la concurrence est rude maintenant.

(Rédigé le 18/06/2020)

Notes :

  • Réalisation : 4/5
  • Casting : 3/5
  • Son : 4/5
  • Scénario : 3/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Un rythme effréné Le méchant moins marquant
Le MI le plus abouti pour le moment L’histoire classique
Des scènes dantesques
L’ambiance MI vraiment de retour

Note finale

Note finale du film : 4/5