Mission: Impossible

Good morning, Mr Phelps this is your mission, should you choose to accept it.

Résumé :

Mission: Impossible était plus connu à l’époque pour sa série télévisée de 1966. Paramount Pictures, possédant les droits de cette dernière, avait l’idée d’en faire un film pendant des années. Tom Cruise, fan de la série, lorsqu’il était enfant, pense que ça serait également une bonne idée et il décide que ce sera son premier projet avec sa boîte de production. Plusieurs scénaristes, se sont penché sur le film, notamment Sydney Pollack avec qui Cruise et sa partenaire de production Paula Wagner, on travaillait sur l’histoire. Brian De Palma fut engagé en tant que réalisateur et les histoires proposées ne plaisaient à personne, de ce fait, Steve Zaillian, David Koepp et Robert Towne sont choisis pour réécrire le film. Le long-métrage sera finalement livré sans retard et en dessous du budget prévu, ce qui est assez rare à Hollywood.

Pour le rôle de Jim Phelps, De Palma choisit Jon Voight qu’il connaît depuis les années 60 et qu’il apprécie. Emmanuelle Béart est choisie pour le rôle féminin principal. La distribution est complétée, entre autres, par Vanessa Redgrave et Jean Reno. Le tournage démarra en mars 1995 majoritairement en Angleterre.

Cette adaptation de la série télé est globalement bien accueillie en France par la presse et le public. Aux États-Unis, les critiques sont plus mitigés. En salle, la première production de Tom Cruise cartonne, pour un budget estimé de 80 millions de dollars, il en a rapporté 457 millions dans le monde. Après ce succès, il est évident qu’une suite était prévue, mais finalement, en 2020, nous avons eu le droit à cinq suites et deux autres sont prévues pour 2021 et 2022.

Mon avis :

Je n’ai jamais vu la série Mission Impossible de 1966, j’ai seulement vu la parodie des Inconnus, c’est tout. Cela étant, la saga qui en découle sur grand écran est l’une de mes préférés même si j’ai une préférence pour les derniers en date. Quand est-il de ce premier volet ? Pour ma part, je l’apprécie vraiment. Le film tâtonne un peu, notamment à cause d’un rythme assez lent pour un film d’action, mais il faut bien reconnaître que certaines scènes sont assez impressionnantes, comme l’aquarium et la fameuse scène en suspension. Tant que l’on est à parler des scènes d’action, il faut bien reconnaître que la dernière vieillie très mal et c’est le problème de la plupart des productions de ces années-là, avec le numérique qui prenez de plus en plus de place dans les films. La plupart des incrustations dans cette scène sont malheureusement très voyantes.

Malgré cet imper dans les dernières minutes du film, le reste des scènes d’action sont assez bien fichu. La fameuse scène de l’aquarium a été faite sans cascadeur, Tom Cruise à lui-même pris part à l’action, même si le danger avec le verre et la grande quantité d’eau était présent. Même la scène finale à son lot de détail intéressant sur le tournage, en effet, Tom Cruise voulait un effet de vent réaliste et pour cela, il fit construire une machine qui pouvait souffler à plus de 200 km/h et déformer son visage pour la scène. L’ambiance générale du film est plutôt réussie, même si le scénario n’est pas exempt de défauts (l’un des plus gros casse-têtes durant la production d’ailleurs), l’ambiance du film d’espionnage est là. Entre les gadgets, les costumes et les décors, on est servi. Et bien sûr, Mission Impossible ne l’est pas sans sa musique iconique. Elle fait toujours son petit effet, même après six films, je ne m’en lasse pas.

Autre dernier point négatif, la romance assez étrange avec les personnages de Cruise et Béart. On n’y croit pas vraiment et leur relation est assez étrange par rapport à l’histoire. Le réalisateur a d’ailleurs reconnu que leur relation ne marchez pas dans le film et que de nombreuses scènes, on était coupé au montage final. Voilà pour mon avis sur le premier volet de la grande saga qu’est Mission Impossible. C’est toujours un plaisir de revoir ce commencement et de voir le chemin parcouru entre chaque film. Prochaine étape, le deuxième film et là, ça risque d’être moins positif.

(Rédigé le 17/05/2020)

Notes :

  • Réalisation : 3/5
  • Casting : 3/5
  • Son : 3/5
  • Scénario : 3/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Certaines cascades Le rythme assez lent
L’ambiance espionnage Des effets numériques flagrants
La musique originale qui fait toujours son effet Une romance étrange

Note finale

Note finale du film : 3/5