BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan

Ain't this a bitch. If I would have known this was a Klan meeting, I wouldn't have taken this motherfucking gig. Goddamn.

Résumé :

Le film d’aujourd’hui est inspiré d’une histoire vraie, celle de Ron Stallworth. Ce dernier a tout d’abord raconté son histoire dans son livre Black Klansman (Le Noir qui infiltra le Ku Klux Klan en France) puis une adaptation cinématographique entre en projet. Cette dernière est annoncée en septembre 2017 avec à la production Spike Lee et Jordan Peele. Le premier sera le réalisateur ainsi que le co-scénariste.

La première personne à rejoindre le casting est John David Washington pour y incarner le rôle principal. Il est suivi par Adam Driver, Laura Harrier, Topher Grace et Corey Hawkins. Toujours en 2017, Paul Walter Hauser, Jasper Pääkkönen et Ryan Eggold décrochent également leurs rôles. Le tournage débuta en octobre 2017 à New York la plupart du temps.

La presse et le public accueil plutôt bien le long-métrage de Spike Lee. Il recevra même quelques distinctions, principalement pour son scénario. Dans les salles, le film ne fait pas un carton monumental, mais il reste sur une bonne note. Pour un budget estimé de 15 millions de dollars, il en a rapporté 93 millions dans le monde.

Mon avis :

J’ai adoré BlacKkKlansman, il fait partie de ces films que j’ai déjà traités ici, le genre de film pour lequel je n’arrive tout simplement pas à trouver un point négatif. Aucun n’est venu spontanément et aucun n’est venu après m’être creusé les méninges. Spike Lee nous offre une nouvelle fois un grand film, avec une réalisation rythmée et beaucoup de coupe au montage, mais aussi des plans millimétrés. Du très bon Spike Lee, avec parfois quelques idées de mise en scène pour illustrer l’impact sur des personnages ou tout simplement des documents. La réalisation, c’est important, tout comme les acteurs et actrices. Ici, ils sont tout simplement parfaits. J’avais déjà déclaré mon amour pour Adam Driver et je vais continuer, ce mec est vraiment l’un des acteurs les plus talentueux de sa génération, et même si on n’a pas affaire ici au rôle de sa carrière, ils nous montrent encore une fois pourquoi les plus grands veulent tourner avec lui.

Je découvre pour la première fois John David Washington et je suis tombé sous le charme, le rôle lui va comme un gant et j’ai tellement hâte de le voir dans le prochain film de Christopher Nolan. Le film traite d’un sujet très sérieux, encore d’actualité malheureusement, mais malgré ça, on rigole beaucoup. Cela me fait penser un peu à Green Book. L’histoire permet d’avoir quelques scènes comiques et le casting fait un travail exemplaire avec des petites mimiques ou de simple geste, l’humour est très bien dosé. Il est bien dosé, car à aucun moment, on oublie le côté sérieux du film. L’humour peut aider à capter l’attention du public, mais si cela est mal dosé, le message peut mal passer et ici, ce n’est pas le cas.

Pour moi, c’est un film proche de la perfection et il vaut vraiment le coup d’œil. Je suis assez déçu qu’il n’ait pas eu plus de reconnaissance, ou que les gens passent juste à côté, pour moi, c’est un film important à voir. Au passage, gros point positif pour l’épilogue en forme d’hommage, qui fait mal au cœur tout en faisant peur. Brutal mais efficace.

(Rédigé le 29/03/2020)

Notes :

  • Réalisation : 4/5
  • Casting : 5/5
  • Son : 4/5
  • Scénario : 4/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
La réalisation rythmée et millimétrée de Spike Lee
Drôle malgré le sujet sombre et sérieux
Le casting parfait
Un épilogue qui nous ramène à la dure réalité

Note finale

Note finale du film : 4/5 - Coup de coeur