À couteaux tirés

This is a twisted web, and we are not finished untangling it, not yet.

(Mis à jour le 15/04/2020)

Résumé :

L’idée du film d’aujourd’hui est arrivé à Rian Johnson en 2005 après avoir fait son premier long-métrage Brick. En juin 2010, il en parle un peu plus en déclarant qu’il aimerait faire une œuvre qui s'inspire des films d’enquête Agatha Christie. Il aurait aimé faire ce film après Looper, mais on lui a proposé d’écrire et réaliser Star Wars: The Last Jedi.

Knives Out est finalement annoncé en septembre 2018 avec Daniel Craig au casting, ce même mois, les droits de distribution sont achetés durant le Festival international du film de Toronto. Un mois plus tard, le casting s’étoffe avec l'arrivée de Chris Evans, Lakeith Stanfield, Michael Shannon, Ana de Armas, Don Johnson, Jamie Lee Curtis et Toni Collette. En novembre, une autre poignée d’acteurs et actrices arrive, Christopher Plummer, Jaeden Martell, Katherine Langford, Riki Lindhome et Edi Patterson. Et enfin, Noah Segan et Frank Oz complètent ce casting dingue. Le tournage a lieu principalement à Boston et il débute en octobre 2018 puis se termine en décembre.

Le film reçoit de très bonnes critiques de la part de la presse et du public. Tous saluent le travail de Johnson, que ce soit à l’écriture ou à la réalisation. Le film est sorti aujourd’hui en France et aux États-Unis. De ce fait, le box-office n’est pas encore représentatif, il faudra encore attendre quelques jours pour avoir les chiffres définitifs de la première semaine. Avec un budget de 40 millions de dollars, il en a rapporté pour le moment 309 millions.

Mon avis :

Je vous conseille de voir ce film avant de lire cet avis, il n’y a pas de spoiler dedans, mais mieux vaut ne rien savoir avant le visionnage. Allez le voir, il vaut vraiment le coup. J’attendais beaucoup ce film, rien que l’annonce dévoilant que Rian Johnson allez réaliser et écrire un film m’avait rempli de joie. Ensuite, quand le thème du film a été révélé, j’étais curieux de voir cela. Après ça, le casting m’a impressionné et m’a rendu encore plus impatient. Mais le coup de grâce fut la bande-annonce que j’ai adorée et qui a confirmé encore un peu plus mon impatience envers ce film. En général, quand j’ai autant d’attente pour une œuvre, j’en ressors avec un minimum de déception, mais ici, ce n’est pas le cas. Loin de là. Je trouve le nouveau long-métrage de Johnson parfait. J’ai beau me creuser les méninges, je ne trouve pas de défauts. Pour commencer, nous avons une réalisation parfaite, ça va dans tous les sens, des zooms, des travellings rapides, de magnifiques décors, de magnifiques costumes et des effets très théâtral. Johnson nous offre également un scénario écrit d’une main de maître, l’enquête est prenante dès le début, il apporte beaucoup de rebondissement et quasiment chaque chose montrer ou juste évoquer peuvent revenir à des moments clés de l’intrigue. Plus j’y repense en écrivant cet avis, plus j’aime ce film.

L’œuvre de Rian Johnson est pour moi parfaite pour sa réalisation et son scénario, mais pas seulement. Il ne vous aura pas échappé que le casting est immense, avec une majorité de grand nom. Celui qui ressort le plus est évidemment Daniel Craig. C’est l’un des personnages centraux du film et ce dernier est souvent drôle, avec un flegme et une classe digne d’un grand détective sortie tout droit d’un roman. Une autre très bonne surprise du film est Ana de Armas. Très touchante dans son rôle, elle a également un regard plein de bonté et grâce à sa performance, on est très vite attaché à elle. Le reste du casting n’est pas en reste, le trois-quarts de la famille est tellement détestable que ça en devient drôle par moments. Mais dans cette famille particulière, c’est Chris Evans qui tire son épingle du jeu. Lui, dont on est habitué à voir dans le costume de Captain America dans les films Marvel Studios (Infinity War, Endgame), nous prend ici à contre-pied avec un personnage hautain, insultant et imbu de lui-même. Donc le total opposé de Steve Rogers et cela fait du bien de voir Evans en dehors de ce rôle (même s’il reste mon préféré dans cette immense saga).

Pour avoir un film d’une si grande qualité, il faut aussi avoir une grande bande originale et c’est ce qu’apporte Nathan Johnson. Des musiques souvent angoissantes mais aussi remplies de mystère qui conforte l’atmosphère générale du film. Voilà, je pense avoir fait le tour et toujours aucun point négatif en vue. Je pense sincèrement que Rian Johnson nous a offert avec Knives Out, l’une des plus grandes œuvres de 2019. Un film à ne pas manquer. Johnson prouve encore une fois qu’il peut faire de très grandes choses quand on lui donne carte blanche et un bon budget.

(Rédigé le 27/11/2019)

Notes :

  • Réalisation : 5/5
  • Casting : 5/5
  • Son : 5/5
  • Scénario : 5/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Un film d’enquête passionnant avec beaucoup de retournement de situation
La réalisation magnifique de Rian Johnson
Le casting parfait
La bande originale toute aussi parfaite

Note finale

Note finale du film : 5/5 - Coup de coeur