Le Mans 66

We're lighter, we're faster, and if that don't work, we're nastier.

(Mis à jour le 25/03/2020)

Résumé :

Le projet du film était déjà annoncé en 2013 avec dans les rôles-titres, Tom Cruise et Brad Pitt. Cela ne vit pas le jour et le projet resta silencieux pendant un certain temps. C’est en février 2018 que les choses bougent de nouveau avec l’annonce de James Mangold derrière la caméra qui reprendra le script prévu pour le film de 2013.

Les rôles-titres sont redistribués à Christian Bale et Matt Damon. Ils sont accompagnés par Caitriona Balfe, Jon Bernthal, Noah Jupe et Tracy Letts. Le tournage a lieu en juillet 2018 et durera 67 jours. Il prendra place en Californie, La Nouvelle-Orléans, Atlanta, Le Mans et bien d’autres lieux.

Le film reçoit de très bonnes critiques de la presse et du public, saluant souvent le duo formé par Christian Bale et Matt Damon. Avec un budget de 97,6 millions de dollars, le film en a rapporté pour le moment 225 millions dans le monde.

Mon avis :

James Mangold, réalisateur du récent Logan qui racontait la fin du voyage de Wolverine dans la saga X-Men, revient ici avec un film très réussi. Je ne suis pas un fan de course automobile, ni de voiture, mais cela ne m’a pas empêché d'être intéressé par l’histoire. C’est d’ailleurs l’un des points forts du film, il nous raconte une histoire vraie passionnante mais aussi très touchante. Je suis souvent resté agrippé à mon siège, j’ai ri, mais j’étais aussi triste par moments et tout cela n’est possible grâce à l’histoire, mais pas que. En effet, tout cela passe aussi par le jeu des acteurs, Christian Bale et Matt Damon bien sûr, mais aussi les rôles un peu plus secondaire comme ceux interprété par Tracy Letts, Caitriona Balfe et Noah Jupe. Ils ont tous leurs moments touchant dans ce film.

Les émotions passent aussi par la réalisation et la musique. Pour le premier, Mangold nous offre un long-métrage parfois un peu long, mais qui reste tout de même haletant du début à la fin. Sa réalisation est maîtrisée et poser, mais aussi électrique et impressionnante. Mention spéciale pour les vues en cockpit stupéfiant qui nous mette au plus près de l’action et du danger. Malgré une très bonne réalisation, j’ai trouvé dommage que cela soit un peu entaché par quelques effets numériques assez voyants, comme une voiture accidentée par exemple. Dans ce film, cela reste un défaut mineur, car il est contrebalancé par toutes les autres qualités de réalisation et qui plus est, ce genre de couac ce compte sur les doigts d’une main et ne m’a pas fait sortir du film. Pour la musique, Marco Beltrami et Buck Sanders nous proposent des musiques à l’image de la réalisation et cela marche à merveille. En réécoutant la bande originale, j’avais envie de revoir le film, ce qui est plutôt gage de qualité.

Voilà mon avis sur Ford v Ferrari, un très bon film en cette fin d’année 2019. Ce n’est pas un film que j’attendais et j’ai été agréablement surpris. J’ai hâte de voir ce que va faire James Mangold par la suite, car après Logan et le film d'aujourd'hui, on peut déjà dire que s'il continue comme ça, il pourrait devenir un réalisateur incontournable d’Hollywood.

(Rédigé le 20/11/2019)

Notes :

  • Réalisation : 4/5
  • Casting : 5/5
  • Son : 4/5
  • Scénario : 4/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Un film passionnant et touchant Quelques effets numériques qui font tache...
Le duo Bale-Damon
Le réalisme de certaines scènes

Note finale

Note finale du film : 4/5