Watchmen : Les Gardiens

Never compromise. Not even in the face of Armageddon.

Résumé :

La naissance du projet démarre dès 1986 quand le producteur Lawrence Gordon acquiert les droits du comics Watchmen pour la 20th Century Fox. Le studio propose à Alan Moore (créateur de la BD) d’écrire le scénario, mais ce dernier refusa. Après plusieurs années, la Fox abandonne le navire, mais garde une option si jamais le projet voyait le jour. Gordon et Joel Silver (un autre producteur) proposent le projet à Warner Bros. et ils engagent dans la foulée Terry Gilliam pour le réaliser. Le projet est de nouveau abandonné. Il faudra attendre 2005 et le choix de Zack Snyder à la réalisation pour que le projet avance concrètement jusqu’à sa sortie en 2009. 23 ans après l’acquisition des droits.

Beaucoup d’acteurs et actrices connus étaient voulus pour les rôles, mais c’est finalement des visages moins familiers qui sont gardés. Le plus connu à l’heure actuelle est Jeffrey Dean Morgan suivi de Patrick Wilson, Malin Åkerman, Jackie Earle Haley, Billy Crudup et Matthew Goode.

Les avis sur le film sont divisés, que ce soit dans la presse ou auprès du public. La plupart saluent l’ambition du projet et ses quelques fulgurances, mais aussi le personnage interprété par Jackie Earle Haley. Au cinéma, il a également un succès mitigé. Avec un budget de 130 millions de dollars, il en rapporte seulement 185 millions.

Mon avis :

Demain sortira la série TV Watchmen de HBO (diffusé en France sur OCS) et pour me préparer à cette arrivée, j’ai décidé de revoir le film culte sorti il y a 10 ans maintenant. Je vais le dire tout de suite, je ne suis pas un fan de Zack Snyder, je ne le trouve pas mauvais, mais je n’accroche pas à son style. Malgré ça, je pense que ce long-métrage est son meilleur. Donc on va commencer par ce que j’aime, comme la beauté du film. Même si je ne suis pas un fan de Snyder, je trouve ce film vraiment beau et réussi visuellement, cela saute aux yeux dès la scène d'introduction qui est toujours aussi jouissive à regarder. Elle est suivie par un générique qui résume en quelques minutes (sur fond de Bob Dylan) le passé lié aux personnages. Et encore une fois, j’adore cette scène, je trouve qu’elle fait très générique de série, mais c’est une réussite. Une autre scène que j’aime vraiment est celle du flash-back du Doctor Manhattan, qui dégage une grande émotion avec une musique que je trouve parfaite. Pour finir avec les qualités, je dirais que le film est une bonne adaptation du comics, seulement voilà...

Le film est considéré par certains comme le meilleur film de comics et je ne suis pas vraiment d'accord. Je fais partie de ce qui préfère découvrir la réadaptation d’une œuvre plutôt qu’une fidélité à cent pour cent. C’est pour cela que j’ai souvent du mal avec ce film, j’ai déjà lu le comics, pas besoin de me remontrer la même chose case par case. Ça reste un problème strictement personnel et de ses attentes qu’on a d’un film. L’un des avantages, c’est que ceux qui n’ont pas lu le comics n'auront aucun souci avec cette adaptation. Snyder se permet tout de même quelques modifications dont une en particulier que je ne dévoilerais pas ici, mais par contre, il y a une scène en particulier qui m’a fait lever un sourcil. Une scène de sexe a lieu durant le film et dans la BD, elle fait quelques cases et puis c’est tout. Là, le réalisateur ne peut s'empêcher de montrer la scène plus longtemps que nécessaire et ce qui me gêne surtout, c’est que tout cela se déroule avec la musique Hallelujah de Leonard Cohen. J’ai toujours eu du mal avec cette scène que je trouve plus racoleuse que romantique. Du coup, je me demande quelle était l’intention derrière. Montrez le corps de l’actrice (une chose que je reproche souvent à Snyder) ou l’amour passionnel des deux personnages ? Je ne jette pas la pierre, je me pose vraiment la question.

Voilà, finalement, mon plus gros souci avec ce film, c’est le fait qu’il n’y est pas de prise de risque et qu’il manque de subtilité dans certaines scènes. Pour le premier, ça reste subjectif et surtout lié aux attentes que l’on a. De mon côté, ce n’est pas forcément ce que je recherchais finalement. Au-delà de ça, je l’aime vraiment (même si j’ai l’impression d’en avoir dit plus de mal que de bien) mais j’ai surtout hâte de découvrir la série, Damon Lindelof ayant décidé de faire sa propre histoire dans cet univers. En résumé, Watchmen est un pilier dans le monde des comics, mais pas dans celui du cinéma. Mais il faut reconnaître que le projet était ambitieux et que le résultat est loin d’être mauvais.

(Rédigé le 20/10/2019)

Notes :

  • Réalisation : 4/5
  • Casting : 4/5
  • Son : 3/5
  • Scénario : 2/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Fidèle à la BD... ...Mais un peu trop à mon goût
La scène d’introduction et le générique qui suit Certains ajouts de Snyder et sa non-subtilité
Le flash-back du Doctor Manhattan

Note finale

Note finale du film : 4/5