El Camino

No. Sorry kid, that's the one thing you can never do.

(Mis à jour le 13/01/2020)

Résumé :

L'idée du film est arrivée pendant les derniers jours de tournage du final de Breaking Bad. Vince Gilligan se posa la question : "Qu'est-ce qui arriverait à Jesse après ?". Il commence à en parler aux personnes concernées à l’approche du dixième anniversaire de la série.

Aaron Paul est contacté par Gilligan en 2017 pour reprendre son rôle. Aaron déclara : "J'ai vite dit à Vince que je le suivrais dans un incendie.". Une partie du casting de Breaking Bad est de retour comme Charles Baker et Matt Jones.

Le film est globalement bien accueilli par la presse et le public, saluant la prestation d’Aaron Paul. Point de box-office vu que le film est distribué dans le monde par Netflix.

Mon avis :

Pour moi, Breaking Bad est la meilleure série que j’ai vue, tous genres confondus. Elle a tout réussi, une histoire haletante, des personnages attachants, d’autres répugnants, une réalisation qui a marqué l'histoire des séries télé et une fin parfaite. C’est justement sur ce dernier point que je voudrais m'attarder. Est-ce qu’un film qui fait suite à une conclusion parfaite était nécessaire ? Certains diront que non et ils diront même que le film a tout gâché, mais ce n’est pas mon cas. Le film ne gâche pas la conclusion de la série, elle est un très bon épilogue. Il y avait de la matière pour raconter une histoire et Vince Gilligan n’a pas trahi sa série. Pour répondre à la question, le film n'était pas une nécessité, c’est sûr, mais elle permet aux fans de retrouver leur univers préféré et l’un de leurs personnages préféré.

El Camino est un immense hommage à Breaking Bad (ce qui est normal en soit), que ce soit avec le thème du générique, les décors, certains personnages, les accessoires, l'ambiance, le rythme et surtout les plans de caméra. C’est le premier film réalisé par Vince Gilligan et il a fait un travail digne de sa série, c’est-à-dire parfait. Ils nous offrent énormément de plans marquants, mais aussi un plan en particulier que l’on n’a pas l’habitude de voir ailleurs. Les décors choisis sont toujours aussi magnifiques et nous donnent envie de voyager. Je pourrais faire l’éloge de cet immense créateur durant tout le reste de cet article, mais il y a une autre personne qui mérite des louanges, Aaron Paul. L'interprète de Jesse Pinkman est de retour et il est parfait. On ressent immédiatement de l'empathie pour lui. Il nous fait souvent de la peine et comme dans la série, on ne lui souhaite qu’une fin heureuse après le calvaire vécu. Paul est un acteur au top et j’ai hâte de le voir dans d’autres projets à l’avenir.

Pour conclure, je vais pointer du doigt mon problème majeur avec ce film. Ce n’est, en aucun cas, lié à la qualité de ce dernier, mais de sa distribution. Le film est distribué par Netflix et de ce fait nous n’avons aucune sortie cinéma en France et c’est vraiment dommage. Je n’ai pas arrêté de me dire à quel point c’était malheureux de ne pas profiter de ces images magnifiques sur un écran de cinéma. En plus de ça un film Breaking Bad dans un cinéma aurait été un rêve. Après, qui sait, sans Netflix nous n’aurions peut-être jamais eu cet épilogue donc je ne vais pas leur jeter la pierre. Bref, comme pour la série mère et Better Call Saul, Gilligan nous prouvent encore une fois tout son talent. Que ce soit dans l'écriture ou la réalisation. Je vais très probablement revoir le film. En tout cas, j’ai hâte de voir ses futurs projets et tout aussi hâte (si ce n’est plus) de voir la saison cinq de Better Call Saul.

(Rédigé le 13/10/2019)

Notes :

  • Réalisation : 5/5
  • Casting : 4/5
  • Son : 4/5
  • Scénario : 4/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Un immense hommage de 2 heures à Breaking Bad Pas de distribution dans les cinémas français...
La réalisation parfaite de Vince Gilligan Un film nécessaire ?
Aaron Paul toujours aussi convaincant
Décors magnifiques

Note finale

Note finale du film : 4/5 - Coup de coeur