Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile

People don't realize that murderers do not come out in the dark with long teeth and saliva dripping off their chin. People don't realize that there are killers among them. People they liked, loved, lived with, work with and admired could the next day turn out to be the most demonic people imaginable.

Résumé :

Le projet est annoncé lors du Festival de Cannes en 2017 avec Joe Berlinger à la réalisation et Zac Efron dans le rôle-titre. Plus tard en octobre, il est annoncé que Lily Collins lui donnerait la réplique. Le titre du film a était choisi en référence à une phrase prononcée par le juge lors de l’annonce de la condamnation : “The crimes were extremely wicked, shockingly evil, vile, and the product of design to inflict a high degree of pain.”.

La production du film a été plutôt discrète. On apprend en janvier 2018 que John Malkovich rejoint le film, tout comme Angela Sarafyan, Kaya Scodelario, Jim Parsons et Haley Joel Osment. Le tournage du film a démarré le même mois.

Le long-métrage est présenté au Sundance Film Festival le 26 janvier 2019 et Netflix achète les droits de diffusion. Il annonce alors une sortie mondiale prévue pour le 3 mai 2019. Les avis sont mitigés mais la performance de Zac Efron est grandement salué. C’est une distribution Netflix donc pas de box-office, malgré une courte sortie en salles pour pouvoir concourir à divers festivals et cérémonies.

Mon avis :

Quand j’ai appris l’existence de ce projet j’étais plutôt enthousiaste. C’était surtout l’annonce de Zac Efron en Ted Bundy qui m'interpeller mais ensuite la bande-annonce est arrivée et j’étais de plus en plus intéressé. Le film est tiré du livre d’Elizabeth Kendall joué par Lily Collins dans le film et je me suis dit : enfin un long-métrage qui se concentre sur quelqu’un d’autre que le sérial-killer. Et bien voilà mon premier point négatif. Nous avons encore affaire à un film sur lui. Encore un. C’était l'occasion d'avoir un autre point de vue mais ce n’est pas le cas. Le début du film nous fait croire que nous allons suivre le personnage de Collins mais non, nous suivons le personnage d’Efron. C’est assez rageant car nous connaissons son histoire et ce film n’apporte rien de plus.

Malgré ça, je rejoins les avis sur Zac Efron, il est bluffant dans ce rôle mais c’est encore plus flagrant durant le générique de fin. Le film capte aussi des moments assez ambigus, surtout dans les scènes intimes mais nous n’avons rien de plus à se mettre sous la dent niveau réalisation. Ce n’est pas mauvais mais juste simple, il n’y a pas vraiment d’idée ou de fulgurance. Cela m'amène sur le ton du film qui est étrange et pas dans le bon sens. Les musiques choisies et le côté trop propre (il n’y a presque aucune goutte de sang), nous font croire parfois que nous somme dans le mauvais film. Je ne comprends pas vraiment ces choix surtout au vu des sujets abordés.

Pour finir, il y a autre chose qui m’a surpris, et cela vient peut-être que de moi, mais j’ai eu l’impression qu’on voulait me faire avoir de l’empathie envers le sérial-killer. Je me trompe peut-être, en tout cas j'espère me tromper car ce serait vraiment de mauvais goût. En résumé, je ressors déçu du film, qui dans le fond n’est pas si mauvais, mais qui pour moi rate une occasion de raconter différemment une histoire entendue déjà un bon milliard de fois. Après si vous n’avez pas vu de film ou de documentaire sur le sujet, le film pourrait vous plaire. Moi, ça m’a surtout donné envie de lire le livre d’Elizabeth Kendall.

(Rédigé le 15/09/2019)

Notes :

  • Réalisation : 3/5
  • Casting : 4/5
  • Son : 2/5
  • Scénario : 2/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Zac Efron en Ted Bundy Un énième film sur Ted Bundy
L'ambiguïté de certaines scènes Le ton du film
Un message étrange

Note finale

Note finale du film : 2/5