Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy

You stay classy, San Diego.

Résumé :

Ils étaient encore au Saturday Night Live quand Will Ferrell et Adam McKay ont commencé à travailler sur le script du film. L’inspiration principale viendra de Ferrell, qui a vu une interview d’un présentateur télé des années 70 qui raconter à quel point ils étaient sexistes. Le film aurait eu plus de 20 scénarios différents durant son écriture.

Le film sera un succès qui rapportera 90 millions de dollars pour un budget de 26 millions. Une suite arrivera 9 ans plus tard, il sera également un succès et certains critiques le juge même meilleur que le premier. Mon avis rapide sur cette suite, ici !

Mon avis :

J’adore ce film, il fait partie de ce que je peux regarder plusieurs fois dans la même année et rigoler toujours autant aux blagues.

Ce n’est pas le genre de longs métrages que l’on va regarder pour sa réalisation ou son scénario. Non, c’est le genre qui va nous faire rire et oublier notre quotidien durant presque une heure et demie. Le genre qui ne va pas nous faire réfléchir ou nous émerveiller par des plans de caméra grandioses. Ici, nous aurons de l’humour débile, de l’humour plus réfléchi, des effets ridicules (bonjour les peluches et les véhicules télécommandés), un grand nombre de caméos, des hommes ridiculement misogynes qui se font remettre à leur place et surtout beaucoup (beaucoup) d’improvisation.

Et c’est ce dernier point que je préfère, le casting parfait qui improvise la majorité de leurs répliques et ça se ressent. Bref si vous voulez un film débile pour vous changer les idées, n’hésiter pas !

Notes :

  • Réalisation : 2/5
  • Casting : 5/5
  • Son : 3/5
  • Scénario : 2/5

Points positif et négatif :

Positif Négatif
Le casting hilarant (Steve Carell) Mise en scène simpliste…
Les femmes fortes du film …Tout comme le scénario
Les répliques qui ne s’arrêtent jamais

Note finale

Note finale du film : 3/5 - Coup de coeur